Résumé

« Lashile, jeune garçon vivant dans une contrée perdue, rêve de cités volantes… Un beau jour, il rencontre Leana, une jeune fille atteinte d’une maladie étrange : sans ses bottes de fer, elle s’envole dans les airs ! Attaquée par des engins mécaniques, Leana ne tardera pas à révéler son identité : princesse de l’empire céleste Ariadne, elle a fui son pays pour découvrir le monde. Lashile deviendra son Chevalier de l’Azur, chargé de sa protection, puisqu’il cache lui-même un secret hors du commun lui permettant de manier le pouvoir du photon… » – Manga News

Mon avis

Norihiro Yagi, le mangaka de Claymore, revient pour nous proposer ce petit bijoux. Un shonen des plus classique aux éditions Glénat. Durant la lecture j’ai eu ce sentiment de retour en arrière, lorsque je lisais des shonen étant petit. C’était un sentiment très agréable, un mélange de nostalgie et de redécouvertes du genre. Je ne pensais pas retrouver les mêmes sensations que lorsque je lisais un Naruto par exemple (toutes proportions gardées).

L’univers de ce manga est gigantesque: on nous décrit plusieurs espèces, des endroits fantastiques que ce soit sur terre ou dans le ciel, plusieurs races non-humaines, etc… l’histoire sera une grande aventure pleine de découvertes, avec du danger de partout.

Lors de la lecture, on s’aperçoit rapidement qu’il s’agit d’un shonen classique pur et dur. Quelles sont alors les raisons pour lesquelles j’ai accroché ? Et bien tout d’abord les dessins. Je trouve que le style de dessin est un parfait mélange entre le old school et le moderne. De plus, ceux qui connaissent et apprécient la patte de Norihiro Yagi, ne peuvent qu’être nostalgique à mon sens.

On se laisse donc emporter par deux jeunes enfant de 14/15 ans: Lashil et Leana. Ils sont bien opposés de par leur caractère et par leur rang social, mais un but commun les relies: ils veulent découvrir le monde. Lashil est un enfant modifié qui peut contrôler l’énergie photonique et Leana est atteinte de la maladie des anges qui provoque l’élévation dans le ciel des plus belles et pures jeunes filles. De ce fait elle doit porter des bottes lourdes pour pouvoir rester à terre.

Le relationnel des personnages se veut comique au premier plan, mais l’histoire est sérieuse. On a ce contraste du monde adulte et du sens des responsabilités qui sont incarné par le royaume d’Ariadne, et de l’autre côté nous avons un monde vu par nos jeunes héros: un monde libre et amusant où ils peuvent fuir certaines responsabilités qui les mèneraient vers un destin privé de liberté. 

Leana est recherché par son royaume, qui n’hésitera pas à envoyer de puissants combattants pour la ramener, mais Lashil sera son chevalier protecteur ! Des combats épiques avec des personnages charismatiques dès le début annoncent du très bon pour la suite !

Note : 4 sur 5.